Tout a commencé sur du papier, beaucoup de papier ! 
L’objectif était de fabriquer un cadre de vélo avec les différents moyens dont je disposais à mon école, l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard – UTBM.
J’allais donc fabriquer un cadre emmanché collé, c’est un vieux procédé astucieux qui permet d’assembler un cadre en se passant de soudures. En revanche, ça demande beaucoup plus de travail en développement ! 
Avant de concevoir ce cadre, il fallait d’abord concevoir l’outil principal qui me permettrait de l’assembler ; un « jig ». C’est un gabarit qui maintient chaque pièce du cadre à la position voulue, pour garantir un bon assemblage.
Une fois le jig et le cadre dessinés, j’ai pu modéliser l’ensemble, afin d’en avoir une représentation plus claire. 
Pour la géométrie de ce premier cadre, j’ai voulu faire un vélo hybride entre le gravel et l’urbain afin d’obtenir un bon compris entre efficacité et confort. Idéal pour affronter la ville !
Concernant les tubes, je me suis tourné vers Dedacciai Tubi, un fabricant Italien historique, spécialisé dans le tube cycle. J’ai décidé d’utiliser leurs tubes acier. 
Après avoir validé le design des manchons à l’aide de simulations numériques, nous avons pu les fabriquer grâce à la société de prototypage BV Proto !
Ils disposent de machines d’impression 3D métal, permettant de réaliser des pièces complexes et résistantes en se libérant des contraintes de fabrication. C’est un procédé efficace pour la réalisation d’un prototype comme Parco. Après plus de 30h d’impression, les pièces étaient terminées. Plus que quelques étapes pour retirer les supports d’impression et réusiner certaines parties fonctionnelles, et les pièces sont prêtes à être assemblées !

Pour assembler Parco, j’ai suivi les précieux conseils de Brice, co-fondateur des vélos Caminade, qui m’a d’ailleurs aidé sur d’autres aspects de ce premier prototype. La colle est une époxy bi-composent de Sika, qui procure une excellente tenue mécanique et en vieillissement.

Voilà qui conclut cet aperçu du développement et de la fabrication de Parco //001. Vous l’aurez compris, j’ai eu la chance d’avoir beaucoup d’aide pour réaliser ce chouette vélo. Donc un grand merci à toutes les personnes qui m’ont aidé à concrétiser ce projet, en particulier de l’UTBM et de BV Proto.
Encore un grand MERCI à vous tous!
Panier